Actualités

mercredi, 29 janvier 2020

Signes: célibat

«Le célibat a toujours existé. La nouveauté, c’est qu’il y a une forte progression du nombre de célibataires», écrit Michel-Marie Barakat dans le premier numéro de l’année de la revue Signes.

«Ce phénomène grandissant est né dans les pays développés, mais s’est très vite répandu un peu partout. Depuis quelques décennies, les statistiques suivent une courbe exponentielle. La notion de célibataire étant difficile à définir, ces chiffres sont à prendre avec précaution, mais on peut en déduire que les célibataires de plus de 35 ans, n’ayant pas de relations stables, composeraient désormais autour de 20 % de nos sociétés.»

Commentaires

  • Mario Bard 31 janvier 2020

    Bonne idée de la revue Signes d’aborder le sujet du célibat: donner un sens à celui-ci demeure un défi pour plusieurs.

    Répondre
arrow up