Actualités

mercredi, 28 septembre 2011

Mémoire de l’ACPC

Selon l’ACPC, «chaque grand média devrait être encouragé, par des mesures concrètes, à recourir aux services d’un journaliste professionnel qui ait les compétences requises pour traiter du fait religieux dans toute sa complexité».

Cette recommandation fait partie du mémoire que présente l’organisme auprès du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. La ministre Christine St-Pierre a soumis à une consultation publique le document intitulé Pour une information au service de l’intérêt public. Cette consultation d’orientation se déroulera du 6 octobre au 21 novembre 2011 dans dix villes du Québec. Le document s’intéresse notamment au statut de journaliste professionnel, à la presse régionale et aux médias communautaires.

Le mémoire de l’ACPC recommande aussi que «les journalistes qui travaillent dans les périodiques religieux aient accès au statut de professionnel au même titre que les journalistes des autres médias». Enfin, l’ACPC estime qu’une «aide financière devrait être accordée par le gouvernement du Québec aux périodiques religieux» pour la rédaction et l’impression. Le mémoire de quatre pages est signé par la présidente Gaëtane Larose, et le vice-président, Richard Chartier.Lien

Commentaires

  • Anonyme 1 octobre 2011

    Bravo ! félicitations !

    Prions pour que le mémoire soit reçu et considéré sérieusement par nos gouvernants ! Nous avons grand besoin que les médias soient plus rigoureux dans la manière de traiter l'information religieuse.

    Diane Poirier

  • La Plume visiteuse 3 octobre 2011

    Sur la bonne voie
    J'avais défendu ce droit à Apostolat international de reconnaître une autre façon de faire du journalisme et d'être identifié en tant que tel. Que la voie s'ouvre et que les voix et écrits soient reconnus. Conclusion: il ne faut jamais renoncer. Continuez!

Commentaires fermées.

arrow up