Actualités

mercredi, 25 mars 2020

Coronavirus: mises à pied

C’est temporaire, bien sûr, mais au moins deux responsables diocésains de communications – donc des responsables de publications membres de l’AMéCO – ont été mis à pied ces dernières heures alors que plusieurs diocèses annoncent la fermeture de leurs services diocésains. N’hésitez pas à nous indiquer, dans la section commentaires plus bas ou encore par courriel, la situation dans votre diocèse.

Commentaires

  • Mario M.B. Bard 25 mars 2020

    Bonjour à nos collègues mis à pied temporairement et bon courage à vous ! Du côté de Questions d’aujourd’hui (Office de catéchèse du Québec et Radio VM), ainsi que pour Vues d’ailleurs et Voyagez avec AED (Radio VM et Aide à l’Église en Détresse (AED), nous avons la chance de pouvoir continuer notre boulot grâce au télétravail et aux technologies d’enregistrements intégrées dans les ordinateurs d’aujourd’hui. 🙂 Je dirais aussi: les communications sont plus que jamais un service essentiel en ces moments inédits. Grâce au web, le confinement est moins difficiles.

    Répondre
  • Eliane Thibault 25 mars 2020

    ici, nous avons décidé de reporter la parution de la revue Ensemble. Étant donné que plusieurs articles devaient annoncer des événements à venir, alors que la situation nous oblige à annuler, nous avons préféré attendre que la situation soit plus stable.

    Répondre
  • Jean Gagné, ptre 25 mars 2020

    Au diocèse de Chicoutimi, je suis toujours au poste. Ce ne sont pas les communications qui manquent.
    S’ajoutent la chronique Spiritualité dans notre journal hebdomadaire Le Progrès, dont la parution est le samedi, et l’infolettre du diocèse qui paraît le mercredi.

    Répondre
  • Laura Ieraci 27 mars 2020

    C’est pendant le temps de crise qu’il faut communiquer davantage. Mettre à pied les communicateurs dans ce temps-ci, c’est ne pas bien comprendre le rôle des communications. Triste…

    Répondre
  • Mario Bard 28 mars 2020

    Je ne peux qu’être que d’accord avec toi Laura. En ce temps de crise, communiquer est plus que jamais essentiel.

    Répondre
arrow up