Actualités

jeudi, 23 décembre 2010

Décès de Luce Dion

Notre collègue et amie Luce Dion nous a quittés en ce matin du jeudi 23 décembre 2010, à 4 h 45, à l’Hôtel-Dieu de Québec. Elle était entourée de sa mère Réjeane Gosselin et de sa sœur Josée Dion qui l’ont accompagnée dans l’épreuve de la maladie.

Plusieurs témoignages des membres de l’ACPC ont été reçus par la famille ainsi qu’à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal où Luce remplissait les fonctions de directrice du Bureau des communications et des publications depuis janvier de l’an 2000.

Communicatrice de grand talent, Luce a également été coordonnatrice aux Productions Sur la Place (Québec), vice-présidente de Radio Ville-Marie, adjointe au secrétaire général de l’Union catholique internationale de la presse et coordonnatrice du Réseau international des jeunes journalistes à Genève. Elle a été directrice du service consultation à l’Office des communications sociales. En octobre 2009, elle a été élue membre du conseil d’administration de l’ACPC. Elle dirigeait le bulletin L’Ami du frère André et rédigeait la chronique D’idées en découvertes dans L’Oratoire.

Des détails concernant la célébration des funérailles seront connus sous peu. Nos sympathies à la famille et à tous ses amis et amies.

Commentaires

  • Yves 23 décembre 2010

    C'était à la fin des années 80… Nous étions de cette "nouvelle" génération de communicateurs en Église. Parmi ce groupe, une femme exceptionnelle qui a su nous regrouper et nous "embarquer" dans un tas de projet, jusqu'à un colloque national et un réseau international. Ces années furent, pour moi, les plus belles de ma vie professionnelle. Et Luce y est pour beaucoup.
    Mais plus encore, et les anciens s'en souviennent encore, elle a été une complice fantastique lors de mes premiers congrès à l'ACPC et lors de nos passages communs au comité exécutif.
    Je pense à vous tous et toutes, ex-collègues et amis, qui êtes sûrement aussi secoués que moi, ce matin. Mes sincères sympathies à celles et ceux parmi vous qui étaient ses proches, spécialement Nathalie et Danielle à l'Oratoire.

    Répondre
  • Anonyme 23 décembre 2010

    Quelle triste nouvelle. Luce tu resteras dans nos coeur. Merci d'avoir été un modèle pour moi et une femme des plus merveilleuse. Tu m'as transmis ta passion des communications et je suis choyée de t'avoir connue. Mes sincères sympathies à sa famille et aussi aux gens de l'Oratoire. Valérie xxx

    Répondre
  • rejean 23 décembre 2010

    Luce fut, pendant quelques années, coordonnatrice de l'équipe de "Sur la Place" à Québec. Son dynamisme, sa rigueur et son professionnalisme ont enrichi cette oeuvre télévisuelle.

    Mais Luce était avant tout une personne de coeur, de conviction et de relations. Pas étonnant que les personnes qui formaient l'équipe de production sont devenues des amies. Une amitié qui dure toujours. Nous avons ainsi partagé de mémorables repas.

    Luce a toujours été soucieuse et attentive aux besoins des autres, son dévouement l'a toujours illustré. Toute sa vie, elle a communiqué sa foi de façon éloquente par les médias… Au coeur de sa maladie, elle a livré le plus éloquent témoignage de sa foi… Son courage et sa sérénité ont parlé plus fort que bien des paroles…

    Elle demeure un modèle pour tous les porteurs de parole engagées en Église.

    Nous communions à la peine de sa maman Réjeane et de sa soeur Josée.

    Au nom des ami(e)s de Sur la Place,
    Réjean Bernier
    Caroline Gravel

    Répondre
  • Anonyme 23 décembre 2010

    Luce, Luce, Luce. Toute cette joie et cette spontanéité incarnées qui s'évanouissent à jamais.Toute cette mémoire de moments de camaraderie et d'enthousiasme passés ensemble qui me restent en tête et qui résonne tel une douce mélancolie.

    Je l'ai surnommé la fée clochette durant l'un de nos derniers échanges. J'ose espérer qu'elle est allée rejoindre le royaume des fées et des sages… elle qui exprimait si bien la douceur et l'accueil.

    En ce moment précis, mes larmes te sont dédiées. Elles ne sont point précieuses, mais elles ne sont que pour toi. Vogue en paix.

    Michel A.

    Répondre
  • Anonyme 23 décembre 2010

    Ce matin, quelle triste nouvelle que ce départ de notre chère Luce. Vraiment le Seigneur vient frapper à des portes surprenantes. Luce était si pleine d’entrain, toujours joyeuse et encourageante. Une petite femme positive qui mettait tant de vie à nos congrès de l’ACPC, elle nous manquera… Mes sympathies à toute l’équipe de l’ACPC car je suis certaine que chacun, chacune partage la peine de ce départ d’un membre cher à l’Association.

    Pour moi, j’ai étudié avec Luce à l’université St-Paul en communication et toujours généreuse que de fois elle nous a donné un précieux coup de main au Précurseur.

    Marie-Paule Sanfaçon, m.i.c.

    Répondre
  • Anonyme 23 décembre 2010

    À vous Réjeanne et Josée, mes plus sincères condoléances ainsi qu’à vous tous et toutes, collègues de l’Oratoire Saint-Joseph, amies et amis des communications.

    J’ai eu le privilège de travailler avec Luce les 15, 16 et 17 octobre dernier entre autres lors de la belle nuit du 16 au 17 alors que des milliers de pèlerins convergeaient à l’Oratoire. Quel beau souvenir gravé à tout jamais dans mon coeur.

    Luce et moi avons partagé les bureaux voisins au diocèse de Québec pendant plusieurs années.

    Luce, ton sourire quoiqu’il arrive, ta détermination, ta compétence, ton amour de l’Église et des personnes, ta foi profonde sont des motifs d’action de grâces au Seigneur pour ton passage et vécu avec moi, avec nous.

    Claudette

    Répondre
  • Niquette Delage 23 décembre 2010

    Au nom du président et des membres du conseil d'administration de Communications et Société, de même que du personnel, nos plus sincères condoléances à madame Réjeane gosselin et à madame Josée Dion qui pleurent le départ de Luce Dion, femme de mréite et grande dame de la communication.

    Niquette Delage

    Répondre
  • Anonyme 24 décembre 2010

    À la famille de Luce et à ses nombreux amis

    La disparition de notre chère Luce demeure une blessure en cette fin de l'Avent. Nous avons travaillé si fort ensemble à la canonisation de frère André. Je n'ai pas pu m'empêcher de lui écrire cette prière, inspirée d'un de mes textes de Prières de toutes les saisons, recueil qu'elle affectionnait. Ma joie est de lui avoir dédié mon prochain livre sur frère André qui paraîtra en janvier chez Médiaspaul.

    À Dieu

    Père, regarde avec amour Luce
    qui est entrée dans la vie.

    Elle n’est pas partie,
    elle est arrivée.
    Elle ne s’est pas éteinte,
    elle est allumée au feu de ton Esprit.

    Nous célébrons nos partages,
    tout ce qu'il reste de toi en elle,
    sa douceur et sa bonté,
    son engagement à l’Oratoire,
    près de saint Joseph
    et de saint frère André
    qui lui a ouvert la porte,
    à la rencontre du Christ.

    Son prénom de lumière
    brûlé au seuil de Noël
    résonne au milieu de nous
    comme une naissance à venir,
    parfum de ta présence,
    musique de ta miséricorde.

    Jacques Gauthier

    Répondre
  • Anonyme 24 décembre 2010

    Luce, une nouvelle étoile brille maintenant dans le ciel. Lumière, telle est ta vocation. Je pense à ta famille, ta mère, ta soeur, à tes collègues de travail au fil des ans.

    Merci de nous accompagner, autrement …

    Sincèrement,

    Patrick

    Répondre
  • Anonyme 24 décembre 2010

    Pour son sourire, sa simplicité, sa gentillesse , son humour, le rayonnement de son amitié , pour son amour envers ses proches , Je remercie le Seigneur de m'avoir prêté Luce pendant toutes ces années…
    Tu ne seras jamais oubliée ma très chère amie… Que la paix soit avec toi , et dans nos coeurs tu seras toujours vivante.
    Johanne

    Répondre
  • Anonyme 24 décembre 2010

    J'ai connu Luce à la fin des années '80: elle animait un Congrès de la CRC-Q avec Georges Madore. Quel feu roulant, quelle vivacité d'esprit, quelle gentillesse, quelle femme de coeur! Et depuis, chacune de nos rencontres a été une fête!

    Merci, Luce, pour le rayon de soleil que tu as été! Toute ma sympathie à ta famille et à tes nombreux ami-e-s!

    Tu restes avec nous!

    Monique Thériault s.n.j.m.

    Répondre
  • Louise 25 décembre 2010

    Luce, Tu resteras à jamais présente dans ma mémoire. La douceur de ta parole et la force de ton témoignage spirituel m'ont profondément interpelée. Merci pour tes précieux conseils lors de l'organisation de la Rencontre sur le Père Marie-Eugène. Quelle qualité d'accueil et quel dégagement de ta personne!

    Louise

    Répondre
  • La Plume visiteuse 25 décembre 2010

    Condoléance à la famille, et aux membres de l'Acpc et à tous ceux et celles qui travaillaient elle. J'étais atterrée par cette nouvelle. Elle a tellement fait de bien et un travail parfois titanesque pour l'Oratoire… des fleurs spirituelles…

    Répondre
  • René Laprise 28 décembre 2010

    Il est bon et réconfortant de lire ces témoignages, ces messages de sympathies et ces récits de toutes sortes.

    Nous allons toutes et tous garder des souvenirs positifs de nos liens avec Luce. Pour ma part, je garde spécialement le souvenir de notre première rencontre à l'Université Saint-Paul, alors qu'elle travaillait à l'OCS. Nous avions organisé une semaine des communications et nous avions invité Roland Leclerc comme conférencier. C'était le début d'une grande amitié et d'une grande solidarité pour les communications en Église.

    Voilà, faire mémoire de notre amie Luce, c'est de poursuivre la mission des communications en Église. Des communications dont la source est le message d'espérance du Christ Jésus.

    Merci Luce!

    René Laprise

    Répondre
  • Père Serge St-Arneault 29 décembre 2010

    J’ai connu Luce Dion «Sur la Place» à Québec vers 1997. J’ai toujours gardé un lien avec elle après mon retour en Afrique, au Malawi. Nous nous sommes revus, peu souvent, pas longtemps. Pourtant, les années et la distance n’ont jamais amoindri notre amitié.
    Chère Luce, moi aussi je pleure ton départ. J’ai eu un choc lorsque tu m’as appris toi-même ta grave maladie. Tu m’as donné le privilège de te revoir et de prier avec toi quelques semaines à peine avant ton grand départ. Tu es pour moi l’exemple du courage et de la confiance.
    Je suis triste aujourd’hui car je t’aime, sachant que je ne te reverrai plus. Tu as une place dans mon cœur aussi grande que pour ma sœur Annie, victime de la tragédie de la Polytechnique de 1989. Sur le seuil de la porte, avant de te quitter, agenouillé, je t’ai demandé de me bénir. Je te le demande une autre fois pour que ma tristesse se change en joie d’espérance.
    Père Serge St-Arneault M.Afr

    Répondre
  • Anonyme 2 janvier 2011

    Je suis de ceux qui ont eu le privilège et l'agrément de travailler de près pendant deux ans (1997-99) avec Luce Dion. Luce était coordonatrice de la Programmation pendant que j'assumais le poste de directeur et président des PRODUCTIONS SUR LA PLACE, au Diocèse de Québec.
    J'ai apprécié en Luce une femme de haut calibre intellectuel, social et spirituel, qui aimait le beau et savait le mettre en valeur. Cette dame de coeur était animée par un goût éloquent et raffiné de servir avec rigueur et générosité dans le secteur des communications télévisuelles, poste où nous avons eu tous les deux à partager bien du temps ensemble pour rencontrer le mandat qui nous était attribué.
    Dans la vigne du Seigneur, Luce a été une ouvrière enthousiaste qui a produit le fruit que son Maître attendait d'elle, j'en suis persuadé. Qu'elle partage maintenant au centuple la joie qu'elle se sera appliquée à communiquer aux autres dans ses engagements de tous ordres au sein de la société et l'Église sur cette terre.
    Mes vives condoléances aux membres de sa famille, aux responsables de l'Oratoire Saint-Joseph et de l'ACPC. Mes prières vous accompagnent.

    Un collègue de Sur la Place,
    Jean-Marie Chamberland, ptre

    Répondre
  • Anonyme 5 janvier 2011

    Au revoir Luce!

    Quelle femme exceptionnelle! J'ai eu le privilège de côtoyer Luce pendant 10 ans à Radio Ville-Marie. Depuis 2000, nous avons beaucoup échangé, discuté et rêvé sur l'Église au coeur de ce monde. Elle fut membre du premier comité de programmation de Radio Ville-Marie en 2000. Elle fut aussi membre du conseil à titre de vice-présidente. Quelle joie de travailler ensemble. Merci Luce pour ton amour des gens, de la vie. Tu resteras dans nos coeurs à jamais. Merci pour tout!

    Répondre
  • Andrée Lambert 18 janvier 2011

    C'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris le décès de Luce, amie de ma plus tendre enfance, nous avons également fait nos études ensemble au Collège de Ste-Anne-de- La Pocatière.Luce s'est toujours implquée activement auprès de ses amis(e)s.
    J'offre mes sympathies à sa mère ainsi qu'à sa soeur Josée.

    Andrée Lambert, Native de La Pocatière

    Répondre
  • Anonyme 8 février 2011

    C'est avec grande peine que j'ai appris par l'entremise d'un email le deces de Luce.
    La dernier fois que l'on c'est vue remonte tres loin. College St Anne de lapocatiere en 1978.
    Mes condoleances at toute sa famille.
    Claude Latouche

    Répondre
  • Anonyme 21 avril 2011

    Allo la belle Luce, je viens d'apprendre cette nouvelle qui m'attriste beaucoup. J'ai été choyé de te fréquenter au Cegep de JONQUIERE en atm. Merci d'avoir été non amie. On se retrouve la-haut un de ces jours. SAGO

    Répondre
  • AVRIL 62 18 janvier 2014

    Ma belle amie, co-locataire, complice atm-ienne des années 80…. perdue de vue depuis tant d'années. En voulant te retracer, j'apprend que je te perds à nouveau. Je pense fort à toi, souvent. Ton sourire éclatant et ta joie contagieuse me resteront en souvenirs de toi. Avec amitié, avec affection, Sylvie .

    Répondre
arrow up