Actualités

mercredi, 17 juin 2020

Le Monde des Religions cesse sa publication papier

Avec son 101e numéro, la prestigieuse revue Le Monde des Religions cesse d’être publiée en format papier.

«Au Monde des Religions, le coronavirus nous aura obligés à une mue brutale. Forcés de réorganiser nos méthodes de travail, reclus chacun chez soi, nous avons eu la tristesse de voir l’un de nos plus proches contributeurs, Henri Tincq, être emporté par le virus», écrit Virginie Larousse, rédactrice en chef.

«Un bouleversement d’autant plus difficile à vivre que ce numéro 101 est l’ultime édition de notre magazine tel que vous l’avez connu jusqu’à maintenant. En effet, les difficultés majeures auxquelles la presse écrite est confrontée depuis des années ne nous permettent pas de poursuivre une publication papier régulière. Bien sûr, cela ne signifie pas l’arrêt de notre titre: dans nos sociétés où le religieux fait constamment débat, où la quête de sens devient chaque jour plus prégnante, notre approche conserve toute sa pertinence. À la fin du mois de juin, c’est désormais sur le site du Monde.fr que vous retrouverez Le Monde des Religions en format numérique.

Dans le numéro précédent, Virginie Larousse avait raconté l’histoire de cette revue.

«C’est en 1953 que l’aventure a commencé, avec la création de L’Actualité religieuse dans le monde, par les dominicains de la province de France. La revue change de nom en 1955, devenant ICI (Informations catholiques internationales), avant de reprendre son titre initial en 1983. Nouveau changement en 1998 : la revue s’appelle dorénavant Actualité des Religions. Et enfin, en 2003, lors de son rachat par le Groupe Le Monde, elle est rebaptisée – si j’ose dire – Le Monde des Religions, avec une nouvelle orientation éditoriale: de revue confessionnelle chrétienne, le titre devient un magazine laïque d’information sur les religions.»

Commentaires

  • Mario Bard 17 juin 2020

    Dommage de perdre le papier. Pour les gens qui travaillent toute la journée sur l’ordinateur, la lecture papier est devenue pratiquement essentielle, car elle permet d’être vraiment concentré et c’est nettement plus relaxant qu’un écran. Espérons qu’une fois la crise passée, le papier revienne pour certains numéros spéciaux.

    Répondre
arrow up