Actualités

lundi, 7 janvier 2019

Prêtre et Pasteur: 30

C’est la fin pour la revue Prêtre et Pasteur. Après 121 ans, la publication a publié son ultime numéro en décembre 2018.

«Cent vingt et un ans ont passé. L’aventure prend fin. Ce fut une belle aventure, rendue possible, certes, par le dévouement et la compétence de ceux et celles qui l’ont façonnée et guidée, mais surtout par l’étonnante fidélité des abonnés qui, par leur soutien, l’ont rendue aussi longtemps possible. Qu’ils soient chaleureusement remerciés», écrit Jean-Yves Garneau, directeur de la publication.

Il rappelle que la revue, fondée en 1898, a d’abord été nommée Annales des Prêtres-adorateurs. En 1937, elle a pris le nom de Revue eucharistique du clergé. C’est depuis 1971 qu’elle est connue sous le titre de Prêtre et Pasteur, un nom qui fut «longuement et parfois vivemennt discuté». En 1986, on ajouta comme sous-titre: Revue des agents de pastorale.

Quatre membres du comité de rédaction de la revue signent des textes dans ce numéro. Jean-Guy Nadeau publie Quarante ans de reconnaissance, Yvane Fournier, 32 ans de coaching à Prêtre et Pasteur, Jeannelle Bouffard, Prêtre et Pasteur: au delà de la revue, et Carole Golding, Une expérience inoubliable!

Dans ce dernier texte, Carole Golding rend hommage à Jean-Yves Garneau, «un homme structuré, organisé, qui sait où il s’en va. Il est très généreux envers cette publication ainsi qu’envers les membres de l’équipe. Jean-Yves a une rigueur exceptionnelle que j’admire énormément».

 

 

 

Commentaires

  • Mario Bard 7 janvier 2019

    Quel dommage! Est-ce qu’il y aura un instrument numérique pour continuer le travail de formation continue, de réflexion et d’enrichissement qu’apportait la revue? Est-ce que cet outil existe déjà parmi nos membres? Merci d’éclairer le président de l’AMéCO.

    Répondre
  • Gérald Dionne, ptre 19 février 2019

    quel dommage, une revue qui reflète l’actualité sociale et religieuse de notre monde moderne. Une source de renseignements exceptionnels que nous les prêtres ont eu un plaisir a consulter dans l’exercice de notre ministère en paroisse. Je vais manquer cette source d’inspiration dominicale. Un gros merci à tous les collaborateurs qui y ont mis tant d’efforts pour soutenir les pasteurs dans leur tache d’évangélisation. Qui remplacera cet outil merveilleux?

    Répondre
  • Roger Landry (père mariste Sanctuaire du Sacré-Coeur, Sherbrooke) 25 février 2019

    Comme prêtre, j’ai beaucoup aimé lire les articles pendant plusieurs années.
    Je remercie l’équipe de leur extraordinaire travail.
    Bravo pour votre réflexion et vos écrits.

    Répondre
arrow up