Actualités

samedi, 7 juillet 2018

Prions en Église: prophètes

«Si vous ne recevez pas l’édition mensuelle du Prions en Église, je vous suggère de vous procurer au moins le numéro de juillet», recommande Jacques Lison dans son éditorial déposé dans le site Web de la publication. «Ou de trouver le moyen de lire, au rythme qui vous convient, mais si possible d’un trait, la première lecture de chaque jour des semaines de ce mois. Vous plongerez ainsi dans certaines des plus belles pages d’Amos, d’Osée, d’Isaïe, de Michée et de Jérémie. Elles vous apprendront, mieux que je ne puis vous l’exprimer, ce qu’est un prophète.»

«Il est celui qui parle sans langue de bois alors que les autres se taisent. Ses interventions dérangent les gens superficiels, voire égoïstes, et il met sens dessus dessous les institutions qui perdent leur âme, se sclérosent et s’enlisent. Il est un insupportable empêcheur de tourner en rond, certes, mais pas au point d’être ce que l’on appelle un prophète de malheur. S’il dénonce l’hypocrisie et les injustices, c’est parce qu’il croit en l’humanité.»

Commentaires

  • Mario Bard 9 juillet 2018

    Notre époque n’en manque pas. Mais, leurs voix sont étouffées par notre aplaventrisme et notre manque de volonté. Nous préférons souvent la convenance et le non-dialogue, la ‘TV’ et les articles de pacotille écrits par des vedettes du commentaire arsenic, aux défis du vivre ensemble, des discussions franches — avec les valeurs de l’Évangile — qui font évoluer les choses de tous les côtés de nos frontières idéologiques. Esprit d’audace, de respect et de défis, descends sur nous! 🙂

    Répondre
arrow up